Période d'essai

Découvrez la signification de la période d’essai son application et son utilité pour mener efficacement votre rôle d’élu. 

#CSE

Période d'essai

Période d'essai

Définition de la période d'essai

La période d'essai est définie comme un laps de temps permettant à l'employeur d'évaluer les compétences du salarié dans son travail, notamment en tenant compte de son expérience, et donnant au salarié l'opportunité d'évaluer si les fonctions occupées lui conviennent.

Bien que la loi ne contraigne pas à l'utilisation de cette période, la convention collective peut éventuellement imposer cette obligation.

La durée maximale varie en fonction de la catégorie professionnelle du salarié.

Pour les ouvriers et employés : 2 mois.

Concernant les agents de maîtrises et techniciens : 3 mois.

Enfin, pour les cadres : 4 mois.

Le contrat de travail peut être rompu librement par votre employeur. Aucune procédure particulière n’est imposée à l’employeur.

Toutefois, pour éviter tout litige, votre employeur peut vous prévenir par lettre recommandé avec accusé de réception.

Également le contrat de travail peut être rompu librement par le salarié.

Si la période d’essai prend fin sans que l’employeur ou le salarié ne l’ait rompu de façon anticipée, la relation de travail se poursuit automatiquement. Avec pour principale différence les conditions dans lesquelles les parties peuvent mettre fin à la relation de travail.

Ensuite, une fois la période validée, la rupture du contrat de travail ne peut se faire que dans les cas autorisés par la loi. (licenciement, démission pour le CDI, rupture conventionnelle, retraite, etc.)

shape_3.png

3. La date de fin de période d’essai peut-elle être différente de celle prévue initialement ?

La date de fin est indiquée dans le contrat de travail, cependant, elle peut différer dans trois circonstances spécifiques :

 

  • Renouvellement de la période : Il est autorisé de renouveler une fois la période d'essai pour un CDI ou un contrat d'intérim. En revanche, le renouvellement n'est pas possible pour un CDD.
  • Prolongation : La prolongation peut être envisagée en cas d'absence du salarié durant cette période.
  • Rupture : Il est possible, tant pour le salarié que pour l'employeur, de mettre fin à la période de manière anticipée.

 

En l'absence de l'une de ces situations, la période se termine à la date initialement prévue dans le contrat de travail.

Période d'essai

Pour aller plus loin

Jurisprudence

Votre formation droit du travail

2 journées de formation sur mesure pour maîtriser les bases du droit du travail
PV de réunion CSE

Article CELIADE

Les conséquences sur l’environnement de l’activité des entreprises passeront bientôt par la consultation obligatoire du CSE
FORMATION-1

Article CELIADE

Consultation : les pouvoirs du CSE renforcés