Entretien professionnel

Découvrez la signification de l’entretien professionnel, son application et son utilité pour mener efficacement son rôle d’élu. 

#CSE

Entretien professionnel

Commission économique CSE

Définition de l'entretien professionnel

Tous les deux ans, l'employeur est obligé d'organiser un entretien professionnel avec les salariés, une obligation également lors de votre retour de certains congés (article L6315-1 du Code du travail)

Cet entretien a pour objectif d'examiner vos perspectives d'évolution professionnelle et les formations qui pourraient y contribuer.  

Cet entretien est une obligation légale qui incombe à l'employeur. 

De plus, à leur demande, les salariés peuvent bénéficier de cet entretien à leur retour de :  

  • Congé de maternité, d'adoption et congé parental d'éducation, 
  • Mandat syndical, 
  • Arrêt de travail pour longue maladie (d'une durée supérieure à 6 mois), 
  • Congé sabbatique ou de proche aidant, 
  • Période de mobilité volontaire sécurisée (uniquement pour les entreprises d'au moins 300 salariés).  

Contrairement à un entretien annuel ou d'évaluation, cet entretien a des thèmes et des points obligatoires à aborder, notamment :  

  • L'évolution professionnelle du salarié
  • La vérification des actions de formation, de VAE ou de certifications suivies et réalisées par le salarié 
  • L'évaluation de son employabilité, ainsi que la vérification de toute progression salariale ou professionnelle 
  • La définition des perspectives de l’avenir du salarié et ses besoins futurs en matière de formation professionnelle et/ou continue 

Bien qu'ils puissent être réalisés par l'employeur lui-même dans les structures plus petites, dans les PME de taille significative et dans les grandes entreprises, ces entretiens sont habituellement menés par le service des ressources humaines, les managers de proximité ou directement par les supérieurs hiérarchiques (N+1) des salariés.  

shape_3.png

L'entretien professionnel : ce qu'il faut savoir

Conformément à la loi du 5 mars 2014, il doit être instauré lorsque le salarié atteint une ancienneté de 2 ans au sein de la même entreprise. Par la suite, cet entretien doit se dérouler tous les 2 ans. En pratique, le premier entretien professionnel doit avoir lieu à la date anniversaire des 2 ans de l'embauche du salarié. Ensuite, à l'issue de ce premier entretien, un nouvel entretien professionnel doit être planifié dans les deux ans qui suivent, et ainsi de suite tant que le salarié exerce une activité professionnelle au sein de cette entreprise.  

 

La loi Avenir du 5 septembre 2018 offre également la possibilité de modifier la fréquence des entretiens professionnels. En effet, elle autorise les entreprises, par le biais d'un accord interne ou de branche, à ajuster la périodicité de ces entretiens.  

 

Pour aller plus loin

Jurisprudence

Votre formation BDESE

1 journée de formation sur mesure pour maîtriser la BDESE de votre entreprise
PV de réunion CSE

Article CELIADE

Les conséquences sur l’environnement de l’activité des entreprises passeront bientôt par la consultation obligatoire du CSE
FORMATION-1

Article CELIADE

Consultation : les pouvoirs du CSE renforcés