Entretien annuel

Découvrez la signification de l’entretien annuel, son application et son utilité pour mener efficacement son rôle d’élu. 

#CSE

Entretien annuel

Commission économique CSE

Définition de l'entretien annuel

Dans l'exercice de son pouvoir de direction, l'employeur a la possibilité d'évaluer le travail de ses salariés. Lorsqu'une évaluation est instaurée au sein de l'entreprise, les méthodes employées peuvent revêtir diverses formes, telles qu'un système de notation ou une grille d'appréciations, par exemple. 

L'entretien annuel d'évaluation vise à faire le bilan du travail effectué par le salarié au cours de l'année ainsi que des objectifs atteints ou non. 

Cet entretien offre à l'employeur l'opportunité d'échanger avec le salarié sur ses impressions concernant son activité professionnelle, ses attentes, et les éventuelles difficultés rencontrées. 

La fréquence de l'entretien peut varier d'une entreprise à l'autre.  

En général, cet entretien a lieu une fois par an, comme son nom l'indique. Cependant, certaines entreprises peuvent opter pour une fréquence différente, par exemple, tous les six mois. La périodicité dépend des pratiques et des politiques spécifiques de chaque organisation. 

L'entretien d'évaluation est laissé à la discrétion de l'employeur. Sauf si la convention collective applicable à l'entreprise le rend obligatoire.  

En cas de décision d'instaurer un entretien annuel, celui-ci doit être étendu à l'ensemble des salariés. Sans distinction de catégorie.  

Lorsque l'employeur convoque un salarié à un entretien d'évaluation professionnelle, la présence de ce dernier est obligatoire. 

shape_3.png

Entretien annuel : pour aller plus loin

À la suite de cet entretien, les résultats de l'évaluation d'un salarié peuvent être utilisés par l'employeur pour prendre diverses décisions, telles qu'une augmentation de salaire, une progression professionnelle (comme une promotion). Mais également l'application de sanctions disciplinaires, y compris un licenciement si nécessaire.

 

En revanche le salarié a la possibilité de contester son entretien d'évaluation professionnelle en engageant une procédure auprès du Conseil de Prud'hommes.