Attributions du CSE

Découvrez la signification des attributions du CSE et leur application pour mener efficacement son rôle d’élu. 

#CSE

Attributions du CSE

Commission économique CSE

Définition des attributions du CSE

L'attribution du CSE se réfère au rôle de cette instance représentative du personnel. Il a notamment pour mission de défendre les intérêts individuels et collectifs des salariés. Mais également de veiller à protéger leur santé, sécurité et conditions de travail au sein de l'entreprise.

La composition du CSE dans une entreprise peut varier en fonction de la taille de l'entreprise et des accords collectifs éventuellement en place.  

Cependant, en général, le CSE est composé des représentants du personnel suivants : 

  • Membre élus titulaires et suppléants
  • Délégué syndical 
  • Représentant de l’employeur 

Le CSE a pour missions principales de représenter le personnel et de contribuer à l'amélioration des conditions de travail au sein de l'entreprise.  

Ses principales attributions comprennent : 

  • Les consultations 
  • La santé Sécurité et les conditions de travail
  • La formation
  • S’assurer de la qualité de vie au travail  
  • Écoute et Médiation 

Tout d'abord, le CSE bénéficie d'un droit à l'information régulière de la part de l'employeur, qui est tenu de lui fournir les données nécessaires pour exercer ses missions.  

Le CSE peut également mener des enquêtes et des investigations sur les questions relevant de sa compétence. Notamment en matière de santé, sécurité et conditions de travail. Il peut solliciter des expertises externes pour l'assister dans l'analyse de certains sujets complexes.  

De plus, le CSE a un droit de recours à des formations afin de renforcer les compétences de ses membres dans l'exercice de leurs fonctions.  

Enfin, le CSE dispose d'un budget propre pour financer ses activités, notamment les déplacements, les expertises ou encore certaines formations pour ses membres.  

shape_3.png

Les réunions du CSE

En général, le CSE se réunit régulièrement, selon une fréquence fixée par accord ou par la loi. Et notamment à chaque fois qu'une consultation ou une décision importante doit être prise. Les réunions du CSE sont présidées par les élus du comité et par un représentant de l'employeur ou l'employeur lui-même.  

Par ailleurs, l'ordre du jour est établi en amont, et les membres du CSE peuvent proposer des points à ajouter. L'employeur est tenu de fournir au CSE toutes les informations nécessaires à l'exercice de ses missions.  

Les décisions sont prises collectivement, par vote majoritaire des membres présents ou représentés. En outre, le CSE peut créer des commissions spécialisées pour traiter en détail certaines questions (santé, sécurité, formation, etc.). Il peut aussi faire appel à des experts pour l'assister dans ses missions.  

Enfin, le CSE assure également la communication avec les salariés de l'entreprise. Notamment en rendant compte de ses activités et en recueillant leurs avis et leurs préoccupations.