La deuxième vague !

Tous les signaux sociaux sont au rouge. Tous les départements sont classés en vigilance. 

Après la première vague Covid, la deuxième arrive ! Elle est déjà en route. Brutale, violente, traumatisante. C’est la sociale ! Et il est grand temps d’en parler. Elle va faire des victimes, beaucoup trop ! 

Certaines entreprises ont déjà été frappées. Certaines emportées, définitivement. D’autres gravement secouées avec d’innombrables pertes d’emplois. D’autres encore sont engagées dans une course de vitesse, à grands coups de réorganisation souvent brutales, afin de sortir la tête de l’eau, de surnager. 

Percutés de plein fouet, les salariés vont maintenant payer un lourd tribu. Leurs élus aussi 

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 24,5 % (+815 500) ce trimestre et de 22,7 % sur un an. D’ici à la fin de l’année, les services de Pôle emploi attendent entre 600 000 et 800 000 demandeurs d’emploi de plus.

De fait les représentants du personnel, les syndicats vont encore se retrouver en première ligne. Anticiper pour ne pas subir. Les élus vont devoir se retrousser les manches et le plus tôt sera le mieux. Les autres regarderons le train passer… sans eux ! N’attendez pas d’être devant le mur. Des solutions existent.  

 
Mais ne rêvez-pas ! Pas de baguette magique ! Mais des moyens existent pour vous permettre de négocier tous ces changements, toutes ces réorganisations. Des solutions pratiquo-pratiques qui pourront vous permettre d’amortir le choc.  

Facebook
Twitter
LinkedIn