Trésorier CSE

Découvrez la signification du trésorier CSE ses missions et son utilité pour mener efficacement votre rôle d’élu. 

#CSE

Trésorier CSE

Trésorier CSE

Définition du trésorier CSE

Le trésorier du CSE est un membre titulaire élu. Il a pour mission de gérer les comptes du comité, de tenir une comptabilité régulière, de veiller à l'équilibre des comptes et de la bonne utilisation des budgets du CSE (budget de fonctionnement est des activités sociales et culturelles).

Sa désignation est obligatoire, tout comme le secrétaire du CSE. La loi ne prévoit aucune liste de tâches particulières pour le trésorier. Il est donc nécessaire de définir cela dans le règlement intérieur du CSE.

Le trésorier dispose d'heures de délégation pour assurer ses fonctions.

Pendant ses heures de délégation, il dispose d'une liberté de déplacement, notamment pour se déplacer à la banque par exemple.

Il dispose également d'un droit à la formation, afin de bien mener sa mission de trésorier et éviter toute erreur dans la gestion des budgets du CSE.

Enfin, il dispose aussi d'un droit d'information auprès de l'employeur, dans le cadre de ses missions.

Le trésorier est élu parmi les membres titulaires du CSE, par vote à la majorité. 

Les suppléants, le président du CSE et les représentants syndicaux ne peuvent être élus trésoriers.

Le CSE est une personne morale, elle engage donc sa responsabilité civile et pénale en cas de sanctions dans la gestion comptable du CSE par le trésorier.

Néanmoins, le trésorier peut engager sa propre responsabilité civile et pénale s'il apparaît des fraudes, détournements de fonds ou malversations au détriments de l'instance. Par conséquent, il pourra être poursuivi par le tribunal correctionnel.

shape_3.png

Trésorier CSE : les documents à connaître

Pour les CSE dont les ressources annuelles sont inférieures à 153 000 €, le trésorier doit connaître et réaliser :

  • La tenue chronologique du livre de comptes dépenses – recettes ;
  • L’état annuel des recettes et des dépenses pour chaque exercice comptable ;
  • L’état annuel de la situation patrimoniale du CSE ;
  • Un rapport annuel synthétisant les activités et la gestion financière du comité.

 

Pour les CSE, dont les ressources sont inférieures à 3,1 millions €, les documents à connaître sont les suivants : 

  • La tenue chronologique du livre de comptes dépenses-recettes ;
  • Un inventaire annuel de l’actif et du passif du CSE ;
  • Une synthèse simplifiée des comptes annuels ;
  • Le rapport annuel reprenant les activités et la gestion financière du comité ;
  • L’intervention de l’expert-comptable dans le cadre de la vérification des comptes.

 

Concernant ceux de plus de 3,1 millions €, le trésorier doit connaître les documents suivant : 

  • Un enregistrement comptables des flux financiers affectant le patrimoine du CSE ;
  • Un inventaire annuel ;
  • L'établissement des comptes annuels ;
  • Le rapport annuel reprenant les activités et la gestion financière destiné à éclairer l’analyse des comptes du comité ;
  • La nomination d’un CAC dans le cadre de l’approbation des comptes.
Trésorier CSE

Pour aller plus loin

Jurisprudence

Votre formation trésorier

1 journée de formation sur mesure pour maîtriser le rôle du trésorier
PV de réunion CSE

Article CELIADE

Les conséquences sur l’environnement de l’activité des entreprises passeront bientôt par la consultation obligatoire du CSE
FORMATION-1

Article CELIADE

Consultation : les pouvoirs du CSE renforcés