Heures supplémentaires

Découvrez la signification des heures supplémentaires, leur application et utilité pour mener efficacement son rôle d’élu. 

#CSE

Heures supplémentaires

Commission économique CSE

Définition des heures supplémentaires

Les heures supplémentaires sont tout simplement les heures de travail effectuées en plus de celles prévues dans le contrat de travail.  

En outre, cela signifie que si un salarié travaille plus que le nombre d'heures habituelles prévues dans son contrat, ces heures supplémentaires sont alors considérées comme des heures supplémentaires.

Elles sont généralement rémunérées à un taux horaire supérieur à celui des heures normales de travail.

D'autre part, le taux de majoration varie en fonction des dispositions légales et également des accords collectifs en vigueur. 

De plus, elles peuvent être rémunérées à un taux de 25 %, 50 % ou 100 % de majoration. Selon le nombre d'heures effectuées mais aussi des accords collectifs applicables dans l'entreprise. 

En France, la limite légale d'heures supplémentaires est fixée par la loi à 48 heures par semaine, sur une période de 12 semaine consécutive.  

En plus, au-delà de cette limite, des autorisations spécifiques sont alors requises. Telles que des accords d'entreprise ou des dérogations obtenues auprès de l'inspection du travail par exemple.  

Par ailleurs, la durée maximale de travail autorisée par semaine est de 44 heures en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives. Y compris les heures supplémentaires.  

Un salarié a le droit de refuser de manière générale. Sauf dans certaines situations spécifiques. De plus, selon le Code du travail, le refus de faire des heures supplémentaires ne constitue pas en soi une faute professionnelle pouvant entraîner une sanction disciplinaire.  

Cependant, il est important de noter que des exceptions existent :  

  • Circonstances exceptionnelles ou urgence
  • Dispositions contractuelles ou conventionnelles
shape_3.png

Récupération des heures supplémentaires

Les heures supplémentaires peuvent donner droit à des jours de repos compensateurs, également appelés "repos compensateur obligatoire" ou encore "récupération".

Ces jours de repos sont alors octroyés en compensation des heures supplémentaires effectuées au-delà de la durée légale du travail. 

Par ailleurs, il est important de noter que les modalités d'octroi et d'utilisation des jours de repos compensateurs doivent être définies de manière claire et transparente, conformément aux dispositions légales et aux accords collectifs.  

Il est recommandé aux salariés de se référer à leur contrat de travail, à leur convention collective et aux accords d'entreprise pour ainsi connaître les règles spécifiques régissant les jours de repos compensateurs.